Dans un communiqué de presse présent sur leur site Web (verts-ge.ch), les verts genevois, suite au refus de trois projets de loi censé aider la classe moyenne genevoise à accéder plus facilement à la propriété immobilière voir  au logement de façon générale, se posent la question du parti pris de la majorité du Grand conseil en faveur des spéculateurs immobiliers.

Selon eux, une majorité du Grand conseil fait preuve d'une absence totale de motivation pour "offrir un parc de logements de qualité, diversifiée et abordable à la population".


Le premier projet proposé au délibératif, concernait l'introduction du droit d'emption, qui aurait dû permettre à l'État d'acquérir des terrains de façon prioritaire lors de modifications de zones et de déclassement.

Le deuxième projet tablait sur la possibilité de créer des parcs immobiliers de logement destinés à la vente au prix coûtant, avec comme objectif d'éviter davantage de spéculation immobilière et de permettre l'accès à la propriété pour la classe moyenne.

Le troisième objet visait plutôt à l'amélioration de la cohésion sociale et de la vie de voisinage dans les bâtiments de plus de 50 logements, en y introduisant une notion d'incitation à réaliser une salle commune par les promoteurs immobiliers.

Face au refus de ces trois projets qu'ils estiment à valeurs sociales les verts se posent la question suivante par rapport aux prochaines votations sur la LDTR : cette nouvelle loi, ne vise-t-elle qu'à permettre aux investisseurs de "spéculer sur la crise du logement en transformant les bureaux en loft luxueux vendu à prix d'or" ?

Chacun se fera son opinion sur la question, mais en ce qui concerne les verts genevois, ils semblent par ce communiqué de presse chercher à argumenter un peu plus la raison de leur non soutient à la LDTR pour les prochaines votations, tout en faisant passer le message à la population qu'ils ne sont pas "contre" de nouveaux logement.

Pour en savoir plus sur les votations du 14 juin 2015 :

 Votation Populaire du 14 juin 2015

À propos

Genève Annuaire contribue à l'amélioration de la présence des entreprises de la région genevoise sur internet et est ouvert à tous ceux que cette contribution intéresse.